Laboratoires Villanova Laboratoires Villanova Laboratoires Villanova Laboratoires Villanova Laboratoires Villanova Laboratoires Villanova
 

La réglementation
Appareillage après chirurgie mutilante
(énucléation, éviscération)
Appareillage de recouvrement
sur globe oculaire non-voyant
La demande d'entente préalable
La notice d'utilisation et d'entretien
Les tarifs

 

 

Déroulement de l'appareillage
La réalisation d'une prothèse de ce type intervient après une énucléation ou une éviscération.


* Syndrome de l'énucléé : Ce phénomène, non systématique, se constate moyennement entre 18 et 24 mois après l'intervention. Il consiste en l'apparition d'une énophtalmie de l'appareillage, et l'accentuation d'un creux sustarsal lié à la fonte des tissus graisseux contenus dans la cavité orbitaire.

 
 
LES DELAIS DE RENOUVELLEMENT A PARTIR
DE L'APPAREILLAGE DEFINITIF
ENFANTS DE 0 A 10 ANS
Renouvellement sur prescription médicale, sans délai administratif, selon évolution et décision médecin ophtalmologiste, avec un contrôle régulier de l'oculariste
ENFANTS DE 10 A 20 ANS
Renouvellement tous les deux ans, sur prescription médicale.
ADULTES
(AU-DELA DE 20 ANS)
Renouvellement tous les six ans, sur prescription médicale.

 
 
 

Selon la prescription médicale, cet appareillage peut être réalisé
selon deux prises de mesures différentes :

  La prothèse provisoire sur Gabarit
  La prothèse provisoire avec prise d'empreinte

 

L’objet de cet appareillage est de favoriser, après intervention chirurgicale, un retour rapide du patient dans la vie active tout en permettant une stabilisation correcte de la cavité orbitaire.
La prise des mesures ne peut être envisagée qu’après une première période de cicatrisation, d’environ quatre semaines après l’intervention. Durant cette période il est très important, pour le résultat esthétique futur, de maintenir en place le conformateur post-opératoire posé par le chirurgien.
Ce but est atteint en remplaçant le conformateur post opératoire par une prothèse d'épaisseur réduite.
La durée de vie de ce type de prothèse étant relativement court, entre un et trois mois, l’appareillage peut être renouvelé, à la demande du chirurgien, à plusieurs reprises.

N° 2520809
 

La prise de mesures :
Le volume, le périmètre, le bombage sont copiés sur des modèles de gabarits.

L’adaptation de la forme :
Le volume doit être de tendance plutôt réduit afin de ne pas favoriser l’inflammation de la cavité généralement encore présente après cette période de cicatrisation. Le périmètre, de tendance faible, doit toutefois assurer un bon maintien des culs-de-sac sans tension ni déformations de la paupière inférieure.
Le bombage doit donner un bon soutien à la paupière supérieure ainsi qu’une ouverture de la fente palpébrale (ouverture de l'oeil) acceptable.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir un minimum de deux à trois rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.

N° 2531894
 

La prise de mesures :
La prise des mesures du volume et du périmètre orbitaire est obtenue par une empreinte de la cavité à l’aide d’un élastomère de silicone.

L’adaptation de la forme :
Le volume doit être de tendance plutôt réduit afin de ne pas favoriser l’inflammation de la cavité généralement encore présente après cette période de cicatrisation. Le périmètre, de tendance faible, doit toutefois assurer un bon maintien des culs-de-sac sans tension ni déformations de la paupière inférieure.
Le bombage doit donner un bon soutien à la paupière supérieure ainsi qu’une ouverture de la fente palpébrale (ouverture de l'oeil) acceptable.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Remarque importante :
La durée de vie de ce type de prothèse étant relativement court, entre un et trois mois, l’appareillage peut être renouvelé, à la demande du chirurgien, à plusieurs reprises.

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir un minimum de trois à quatre rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.

N° 2585460
 

Ce type d’appareillage doit être considéré comme le premier appareillage sur mesures.
Cet appareillage fait habituellement suite à la prothèse provisoire après la stabilisation de la cavité orbitaire.
Pour des raisons exceptionnelles, la prothèse définitive peut également être envisagée, comme premier appareillage avec l’aléa d’une évolution relativement rapide du périmètre et du volume orbitaire réduisant, à terme, le résultat esthétique obtenu lors de la pose de la prothèse.

La prise de mesures :
La prise des mesures du volume et du périmètre orbitaire est obtenue par une empreinte de la cavité à l’aide d’un élastomère de silicone.

L’adaptation de la forme :
Cette adaptation consiste en un essayage du prototype de la prothèse sans iris. Cette forme est une duplication en résine de l'empreinte orbitaire. L’objet de cet essayage est de contrôler le façonnage des différents volumes externes qui composent la forme de la prothèse: La face interne et le périmètre sont la reproduction du contenu orbitaire.
Plusieurs essais peuvent être nécessaires pour obtenir une bonne adaptation du prototype définitif, qui servira ensuite de calibre pour la fabrication de la prothèse.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Remarque importante :
Le renouvellement de cet appareillage, pour un adulte, doit être envisagé dans un délai de six ans (cf. § "La prothèse de renouvellement")..

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir environ quatre rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.

N° 2545070
 

Pourquoi ce renouvellement ? L’adaptation de votre appareillage définitif a été réalisée au mieux afin de vous apporter la meilleure tolérance possible ainsi qu’un résultat esthétique optimum. Malgré cela, l’adaptation interne de la prothèse s’est modifiée avec une évolution rapide du contenu de la cavité orbitaire. Cette modification est connue comme le "syndrome de l'énucléé". Sa manifestation est l'apparition d'une énophtalmie et l'accentuation d'un creux sustarsal lié à la fonte des tissus graisseux.

La prise de mesures :
La prise des mesures du volume et du périmètre orbitaire est obtenue par une empreinte complémentaire à la prise de mesure initiale de la cavité à l’aide d’un élastomère de silicone.

L’adaptation de la forme :
Cette adaptation consiste en un essayage du prototype de la prothèse sans iris. Cette forme est une duplication en résine de l'empreinte orbitaire. L’objet de cet essayage est de contrôler le façonnage des différents volumes externes qui composent la forme de la prothèse : La face interne et le périmètre sont la reproduction du contenu orbitaire.
Plusieurs essais peuvent être nécessaires pour obtenir une bonne adaptation du prototype définitif, qui servira ensuite de calibre pour la fabrication de la prothèse.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Remarque importante :
Le renouvellement de cet appareillage, pour un adulte, doit être envisagé dans un délai de six ans.

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir environ quatre rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.

N° 2591583

 

A partir d’un port d’environ six ans,une prothèse de renouvellement doit être envisagée pour préserver une bonne tolérance et le meilleur résultat esthétique possible.
 

Pourquoi ce renouvellement ? L’adaptation de votre précédent appareillage a été réalisée au mieux afin de vous apporter la meilleure tolérance possible ainsi qu’un résultat esthétique optimum. Malgré cela, l’adaptation interne de la prothèse s’est progressivement modifiée par une évolution lente du périmètre et du contenu de la cavité orbitaire. L’aspect du regard a évolué du fait de cette modification interne. A cette première cause s’ajoute, principalement chez les adultes, les effets du vieillissement qui favorisent un relâchement, lent et progressif, des paupières.
Quelles sont les conséquences du non renouvellement des appareillages ? Dans le cas d’un port très prolongé de l’appareillage les modifications du contenu orbitaire et des paupières installent des déformations qui peuvent être difficilement améliorables et même devenir définitives. Pour les cas extrêmes l’appareillage est parfois impossible à réaliser, chez ces patients la seule alternative est une intervention chirurgicale de seconde intention.

La prise de mesures :
La prise des mesures du volume et du périmètre orbitaire est obtenue par une empreinte de la cavité à l’aide d’un élastomère de silicone.

L’adaptation de la forme :
Cette adaptation consiste en un essayage du prototype de la prothèse sans iris. Cette forme est une duplication en résine de l'empreinte orbitaire. L’objet de cet essayage est de contrôler le façonnage des différents volumes externes qui composent la forme de la prothèse : La face interne et le périmètre sont la reproduction du contenu orbitaire.
Plusieurs essais peuvent être nécessaires pour obtenir une bonne adaptation du prototype définitif, qui servira ensuite de calibre pour la fabrication de la prothèse.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Remarque importante :
Le renouvellement de cet appareillage, pour un adulte, doit être envisagé dans un délai de six ans.

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir environ quatre rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.

N° 2538229

 

L’usage de ce type d’appareillage est utilisé dans les cas de renouvellements ou aucune modification biomètrique de la cavité n’est constatée par le prescripteur.
 

L’usage de ce type d’appareillage est utilisé dans les cas de renouvellements non liés à un syndrome de l'énucléé où aucune modification biomètrique de la cavité n’est constatée par le prescripteur.
Ce type particulier d’appareillage ne peut être réalisé que dans le cas ou un premier appareillage définitif ou de renouvellement a déjà été fabriqué par le cabinet. Le cahier des charges impose, pour ce type de prothèse, de repartir de l'empreinte précédente ou de sa duplication en résine (prototype précédent) que chaque patient devrait avoir en sa possession. Pour de multiples raisons cette condition ne se rencontre que très rarement.

Les cas sont donc peu fréquents et correspondent généralement à des exceptions comme par exemple le changement d’aspect de l’oeil sain du patient ou encore de la perte accidentelle de la prothèse.

La prise de mesures :
Le volume, le périmètre, et le bombage sont établis et éventuellement modifiés à partir du prototype du précédent appareillage.

Matière de réalisation :
Comme le prévoit la législation, cette prothèse est réalisée en matière organique (polyméthacrylate de méthyl).

Nombre de rendez-vous à prévoir :
Pour la réalisation de cet appareillage, il est nécessaire de prévoir un minimum de deux rendez-vous. Chaque cas étant spécifique, ceci est une moyenne et peut être sujet à variations.